You are here

Whistleblowing - SwissLeaks

Andreas Freimüller

Campax s'engage pour une meilleure protection des whistleblowers en Suisse. Depuis 2012, une nouvelle loi pour une meilleure protection des whistleblowers a circulé entre le Conseil fédéral et le Parlement comme une pomme de terre chaude. Pour montrer combien il est important de protéger les whistleblowers, nous avons créé SwissLeaks. 

Une campagne pour une meilleure protection des lanceurs d'alerte

La plate-forme whistleblowing SwissLeaks est entrée en service en 2018. Avec SwissLeaks et avec du travail politique, Campax veut contribuer à ce que les whistleblowers en Suisse profitent d'une meilleure protection à l'avenir.

Le fait que la protection des whistleblowers ne bénéficie pas de la plus haute priorité en Suisse est également attesté par le fait que plus de six ans sont passé du moment où le conseil fédéral a mandaté le Département fédéral de Justice et Police pour préparer une révision partielle du Code suisse des obligations.

En septembre 2018, le Conseil fédéral a adopté un message supplémentaire sur la révision partielle du Code suisse des obligations (CO), qui sera à nouveau soumis au Parlement. Campax critique le projet de loi actuel pour l'absence persistante de protection contre le licenciement des whistleblowers et aussi pour le fait que les obstacles sont encore beaucoup trop élevés pour se rendre aux autorités ou au public comme Whistleblower. 

Campax suivra donc précisement le débat parlementaire afin de s'assurer que les progrès réalisés à l'étranger, en particulier dans l'UE, en matière de protection des Whistleblowers se reflètent aussi largement en Suisse.

La plate-forme whistleblowing SwissLeaks

SwissLeaks est ouvert à tous les sujets qui concernent la Suisse ou qui y sont directement liés. L'un des principaux objectifs de SwissLeaks est de soutenir la formation de l'opinion publique à l'aide de faits concrets et autrement inaccessibles.

Sur le site http://mntkoxseyabmwwmo.onion/#/, le navigateur TOR peut être utilisé par des informateurs pour entrer anonymement des indications concernant les griefs.

Afin de garantir la sécurité des informateurs, la plate-forme SwissLeaks n'est accessible que via un navigateur TOR. SwissLeaks utilise le logiciel gratuit GlobaLeaks. Globaleaks est un logiciel open source dont la sécurité est régulièrement vérifiée par des évaluations externes, comme c'était le cas par exemple au printemps 2018.

La plausibilité des inscriptions sur SwissLeaks sera vérifiée par l'équipe de Campax après réception. Si l'information semble avoir les pieds sur terre, l'évaluation continue et une décision sera prise quant à savoir si un rapport doit être fait aux autorités pénales ou réglementaires, transmis aux médias, publié par Campax ou discuté directement avec l'accusé. 

Des bénévoles sont également impliqués: nous vous invitons à vous inscrire en tant que membre de l'équipe de bénévoles de Swiss-Leaks, en indiquant vos domaines d'expertise personnels.

Inscrivez-vous comme bénévole

French translation unavailable for Datenschutz Meldung.