Mercure, arsenic et plomb dans l'eau - également grâce au Credit Suisse

Thursday, 8. Août 2019
Urs Arnold

Campax a remis ce matin une lettre ouverte à Tidjane Thiam, CEO du Credit Suisse, cosignée par plus de 7500 personnes. Dans cette lettre, nous exhortons Tidjane Thiam à se retirer immédiatement de toute relation d'affaires avec des sociétés minières qui déversent leurs déchets toxiques dans les océans.

Le Credit Suisse n'aurait qu'à effacer le mot 'shallow' de ses directives pour faire un grand pas en avant dans ses sales affaires avec les exploitants miniers qui, ensemble, déversent chaque année des millions de tonnes de déchets toxiques dans les océans.

credit suisse ditch ocean dumping campax

Campax a remis ce matin une lettre ouverte à Tidjane Thiam, CEO du Credit Suisse, cosignée par plus de 7500 personnes. Dans cette lettre, nous exhortons Tidjane Thiam à se retirer immédiatement de toute relation d'affaires avec des sociétés minières qui déversent leurs déchets toxiques dans les océans.

Le Credit Suisse entretient des relations d'affaires avec trois exploitants miniers, Newcrest Mining1, Nussir ASA2 et First Quantum Minerals3, qui rejettent ou ont l'intention de rejeter chaque année des millions de tonnes de déchets toxiques dans les océans. Le mercure, l'arsenic, le plomb et des douzaines d'autres substances dangereuses contenues dans certains de ces matériaux tuent les animaux marins et empoisonnent l'eau dans laquelle les humains nagent et pêchent.

Certaines des pires mines se trouvent en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ils polluent les récifs coralliens et les eaux côtières et mettent en danger la santé et les moyens de subsistance de la population. Participation importante au financement de l'un des exploitants miniers qui y exercent leurs activités : Credit Suisse.

D'autres projets ayant des effets catastrophiques similaires sont en cours en Norvège et au Chili.

Dans ses politiques et directives sectorielles, le Credit Suisse écrit : "Credit Suisse will not finance or provide advice on operations undertaken by mining companies that include the disposal of tailings in a river or shallow seawater environment." Nous ne voulons pas que le Credit Suisse soutienne des activités commerciales qui impliquent l'abrasion en mer, que ce soit en eaux peu profondes ou profondes. Cette pratique impitoyable, qui est interdite dans la plupart des pays du monde, cause de graves dommages.

 

 

1 Underwriter, joint lead on 6 bonds
2 Nominee shares
3 Direct Shareholder

Offener Brief an Tidjane Thiam

Pas de profit avec des déchets toxiques !

Le Credit Suisse a des relations d'affaires avec trois exploitants miniers qui, ensemble, jettent chaque année des millions de tonnes de déchets toxiques dans les océans. Le mercure, l'arsenic, le plomb et des dizaines d'autres substances dangereuses contenues dans les déchets tuent les animaux marins et empoisonnent l'eau dans laquelle les gens nagent et pêchent

Invitez Tidjane Thiam, CEO du Credit Suisse, à se retirer immédiatement de toute relation d'affaires avec des sociétés minières qui déversent leurs déchets toxiques dans des océans !

7918 de 7500

190417 CS Ditch Ocean Dumping

 

Saisir des informations